Titre de l’ouvrage : Mémoires
de Khérédine Pacha
Texte établi et traduit par : Mohamed Larbi Senoussi
Thème : Historique
Dimensions : 16×24
Nombre de pages : 324
Langue : arabe
Date de parution : 2024
Prix de vente : 28 D.T.
Prix à l’étranger : 28 €

« Aqwam al-masalik » eut d’emblée, lors de sa parution, l’audience des lettrés de Tunisie et d’autres pays musulmans, dont la Turquie. Mais l’historien de la Tunisie trouverait peu de choses dans « Aqwam al-masalik » concernant les événements et l’histoire politique. Sauf par les courts paragraphes où il résume l’évolution des pays d’Europe et la succession de leurs monarques, cet ouvrage, malgré son importance « idéologique », n’appartient pas à l’historiographie. C’est la raison pour laquelle les documents rédigés par Khérédine lui-même en langue française sous le titre : «A mes enfants, mémoires de ma vie privée et politique» constituent une mine de renseignements irremplaçables. Ces « Mémoires » ont été publiés en 1934 par Mzali et Pignon, puis en 1971 et sont devenus actuellement inaccessibles ou introuvables.
Leur traduction en langue arabe par Beït al-Hikma permettra à de nouvelles générations de lecteurs et de chercheurs de se faire une idée plus précise du rôle politique joué par Khérédine et des divergences entre ses conceptions et celles de son beau-père, le tout puissant ministre Mustapha Khaznadar. Durant son court vizirat à Istanbul, Khérédine eut à faire face à d’innombrables difficultés qu’il a exposées longuement dans ces « Mémoires », celles qui touchaient aux affaires diplomatiques, aux questions des minorités, aux provinces européennes de l’Empire et à l’Egypte. En fait, les idées du grand ministre réformateur prennent plus de relief grâce à cette importante source autobiographique.

Pin It on Pinterest

Agence de création site web en Tunisie

2019 © Beit al Hikma